Conseil de Paris : l’état d’urgence climatique est déclaré !

Résumé : L’urgence climatique, ça fait longtemps qu’on est en plein dedans. Mais c’est ce matin qu’elle a officiellement été déclarée par Anne Hidalgo lors du Conseil de Paris ! Quelles sont les conséquences d’une telle déclaration ? En plus d’appuyer les politiques environnementales, cette proclamation symbolique souligne la prise de conscience des élus face aux enjeux climatiques dans la capitale.

L’état d’urgence climatique à Paris, c’est maintenant !

Ce mardi 9 juillet 2019, Anne Hidalgo a déclaré l’état d’urgence climatique dans la capitale lors du Conseil de Paris. Mais qu’est-ce que cela signifie exactement ? Avec cette déclaration, la ville reconnait l’urgence de mettre en place des dispositifs visant à sensibiliser la population sur le climat, et s’engage également à renforcer ses actions pour lutter contre le réchauffement climatique.

Le Conseil de Paris, qu'est-ce que c'est ?

Le Conseil de Paris, c’est une assemblée qui délibère sur les affaires de la ville et du département. Elle est présidée par le maire de la ville et composée d’élus, et se réunit une fois par mois. Elle fait office de conseil municipal et de conseil départemental.

La maire de la capitale a annoncé la création d’une « Académie du climat », destinée à sensibiliser les jeunes sur la cause environnementale. Cette académie offrira un lieu d’éducation gratuit pour le public, et également un accompagnement pour les jeunes citoyens désireux d’élaborer des projets environnementaux.

La mise en place d’un autre dispositif a également été annoncée  : le « Giec Paris » (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat). Ce groupe d’expert aura une place centrale dans la conception et l’exécution des politiques publiques environnementales de la ville, qui ne cessent de se multiplier depuis l’élection d’Anne Hidalgo à la mairie de Paris.

« Nous sommes à un moment historique. La révolution des consciences a lieu. Aujourd’hui, personne ne nie plus l’urgence. Vient le temps de l’action concrète. Agir ici et maintenant, chacun à son niveau et collectivement, voilà la seule façon de répondre au défi devant lequel nous place le climat. Nous sommes peut-être la dernière génération à pouvoir changer le cours des choses » – Anne Hidalgo

La mairie de Paris surfe sur la vague écologique

La déclaration d’un état d’urgence climatique n’est pas uniquement parisien : le Royaume-Uni a été le premier pays a proclamé un état d’urgence écologique et climatique en mai 2019. Ces déclarations sont purement symboliques, et ne modifient pas substantiellement les politiques des pays et villes ayant fait le choix de proclamer un état d’urgence climatique. Mais c’est une occasion pour la classe politique de montrer sa préoccupation concernant les changements environnementaux, et un outil pour justifier la mise en place de dispositifs pour agir sur le réchauffement climatique par la suite.

manifestation climat

Les nombreuses revendications de la société civile pour le climat n’y sont évidemment pas pour rien dans toutes ces prises de conscience, et la ville de Paris semble « surfer » sur la vague écologique de ces derniers mois, notamment après la récente période de canicule dans la capitale.

Au Royaume-Uni, la déclaration de cet état d’urgence répond d’ailleurs à de grandes manifestations pour le climat organisées par le mouvement « Extinction Rebellion ». Les initiateurs du mouvement avaient occupé de nombreux quartiers de Londres pendant une dizaine de jours pour dénoncer l’inaction du gouvernement britannique face au réchauffement climatique et à la dégradation des conditions environnementales dans le pays.

Paris, une ville engagée pour l’écologie

Concernant la ville de Paris, de nombreuses politiques publiques avaient déjà été mises en place pour sensibiliser les citoyens et réduire les émissions de gaz à effet de serre dans la capitale. La déclaration d’un état d’urgence climatique permet donc de rappeler les différents engagements de la mairie sur ce point, comme ceux signés lors de l’Accord de Paris en 2015. La ville de Paris s’y était engagée à mettre en place des actions visant à maintenir le réchauffement climatique en dessous des 2 degrés d’ici 2100.

Le Plan Climat de la ville de Paris, lancé à la même période, promettait aussi aux citoyens de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre dans la capitale, et d’atteindre les 100% d’énergies renouvelables d’ici 2050 : ce qui serait une grande première pour les collectivités territoriales françaises.

politique environnementale parisLe résultat de ces engagements se ressent dans les politiques publiques mises en place depuis le début du mandat d’Anne Hidalgo. En témoigne par exemple la piétonnisation des voies sur berges, ou encore la création de nombreux espaces verts pour lutter contre les effets de la pollution et améliorer la qualité de l’air.

Aussi, des initiatives comme le Budget Participatif visent à encourager les citoyens à proposer des projets à mettre en place pour améliorer les espaces verts et la qualité de la vie dans la capitale, le tout financé par la ville ! Ces projets permettent de sensibiliser la population, tout en faisant de la ville de Paris un acteur majeur pour la préservation de l’environnement. Plus d’informations sur le Budget Participatif ici.

Commentaires

Learn more about our process for controlling and publishing ratings