Environnement: quelles conférences pour quelles actions?

Pour lutter contre le problème mondial que représente le changement climatique, les États et l’ensemble des parties prenantes ont mis en place de nombreuses conférences. Ces conférences sont l’occasion de faire le point sur les avancées dans le domaine, les objectifs à poursuivre ou encore les problèmes rencontrés. Au niveau international, nous connaissons évidemment les COP et, au niveau national, on trouve les conférences environnementales. Quelles sont leurs actions?

Les conférences environnementales

La conférence environnementale est une conférence ayant lieu à l’échelon national. Elle a pour but de réunir l’ensemble des parties prenantes sur le sujet tels que les ministres en charge, les représentants d’ONG (organisation non-gouvernementale) et d’associations, les différents élus mais également les représentants des collectivités territoriales. Cette conférence environnementale se tient généralement tous les un ou deux ans.

La première conférence a eu lieu en 2012 et a focalisé son attention sur cinq thèmes principaux:

  • la préparation du débat national sur la transition énergétique devant avoir lieu dans les mois à venir;
  • la prévention des risques sanitaires et environnementaux. L’environnement impacte très fortement l’état de santé de citoyens et est généralement lié au milieu social des citoyens. Le but de cette conférence est alors de prévenir ces risques et de s’assurer qu’ils ne viennent pas aggraver des disparités sociales;
  • la mise en œuvre d’une fiscalité plus « écologique »;
  • l’amélioration de la gouvernance environnementale. Il s’agit ici d’agir au niveau légal et de s’assurer que le droit soit en accord avec les objectifs environnementaux fixés par le gouvernement;
  • l’amélioration du comportement français en matière de reconquête de la biodiversité pour devenir un modèle en la matière. La France riche de sa biodiversité tant en métropole qu’en Outre-Mer, se doit d’être irréprochable sur le sujet si elle veut avoir une voix à l’internationale.

Après cette conférence de 2012, de nouvelles ont eu lieu en 2013, 2014 puis 2016. Le même processus a été mis en place: examen de l’avancée des mesures précédemment mise en place, mise au point de nouveaux objectifs, …

Conférence environnementale

La dernière édition de ces conférences environnementales ayant eu lieu s’est tenue en 2016. Celle-ci avez évidemment pour but de faire un point sur les avancées réalisées dans le domaine de la transition écologique. Un grand nombre de décisions ayant été prises précédemment, cette mise au point s’avérait nécessaire pour déterminer ce qui était essentiel, ce qui méritait amélioration, ce qui n’apportait rien au projet global.

Le saviez-vous ?

Près de 396 mesures ont été adoptées lors des conférences environnementales précédents celle de 2016

Outre cette analyse des précédentes mesures, la conférence environnementale de 2016 tournait autour de trois thèmes:

  • l’application des solutions fixées précédemment en faveur de la croissance verte. Grâce à la loi sur la transition écologique, la France s’est doté d’un cadre législatif adapté à ses ambitions écologiques qu’il faut à présent assumer. La France souhaitant jouer un rôle moteur à l’international, il lui est nécessaire de répondre aux attentes qu’elle s’est elle-même fixée;
  • l’implication renforcée des territoires, de la population et de tous les niveaux de l’État dans la transition écologique;
  • la préservation des milieux de vie pour s’assurer de la bonne santé de chacun et de l’absence de disparités sociales au niveau écologique.

Cette conférence environnementale permet à la France d’avoir une vue claire de ses ambitions nationales en termes écologiques et environnementaux et lui assure de parler plus clairement sur la scène internationale.

Les COP

En 1992, l’ONU, suite au sommet de la Terre de Rio, a mis en place la CCNUCC (Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques). Les parties prenantes de cette convention ont alors pris l’habitude de se regrouper tous les ans, lors des « COP » (Conferences of the Parties). La première de ces conférences a eu lieur en 1995.

L’une des COP la plus importante, ou tout du moins ayant donné lieu à un accord primordial, est la COP de Kyoto de 1997. C’est lors de cette conférence qu’a été créé le protocole de Kyoto. Il a alors été signé par 37 pays, or pour qu’il entre en vigueur, ce protocole doit au moins être signé par 55 pays. Ce ne sera le cas qu’en 2002.

Que mentionne ce protocole? Ce protocole est dit contraignant et fixe des objectifs clairs en termes d’émission de gaz à effet de serre pour les parties prenantes. L’objectif est de réduire de 5,2% les émissions de gaz à effet de serre, d’ici à 2020, ce qui, pour l’Union européenne, équivaut à une baisse de 8%. En effet, la baisse des émissions dépend de la quantité déjà émise, et il est normal de demander aux plus gros pollueurs actuels de faire les plus gros efforts en termes de réduction. Entre 1997 et 2005, date à laquelle le protocole a été ratifié par plus de 55 pays, de nombreuses tractations ont eu lieu et ont permis de mettre en lumière des points importants tels que le marché d’émissions, la méthodologie exacte pour comptabiliser les baisses d’émissions, …

Autre conférence de poids, celle de Paris ayant eu lieu en 2015, aussi appelée COP 21. La COP21, très attendue, a permis d’assurer le prolongement du protocole de Kyoto au-delà de 2020. Durant cette conférence a également été posé la volonté internationale de maintenir le réchauffement climatique en-dessous de 2°. De plus, chaque État s’est engagé à publier les mesures qu’il allait prendre pour atteindre cet objectif. Néanmoins, point noir au tableau, au regard des objectifs et des mesures prises au niveau national, une augmentation de 3,5° est inévitable. Pour atteindre l’objectif international fixé, il semble nécessaire que les différents États augmentent les exigences qu’ils ont envers eux-mêmes.

Après cette COP21 ont eu lieu la COP22 à Marrakech puis la COP23 à Bonn. Malgré les avancées nationales et internationales, de nombreux efforts restent encore à faire. La France reste très loin des objectifs environnementaux fixés. Les énergies renouvelables commencent à être utilisées par certains fournisseurs d’énergies afin de proposer une mise en service électricité ou gaz accompagnée d’un contrat vert à différents tarifs.

Mis à jour le 21 Oct, 2021

redaction Qui sommes nous ?
Redactor

Alicia Cazaly

Consultant senior spécialiste de l'énergie

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis cliquez ici