Annonce

Annonce

Prix du kWh de gaz en France en 2024

Le prix du kWh de gaz en 2024 dépend du fournisseur de gaz. Le fournisseur historique Engie propose un kWh de gaz au tarif réglementé à un prix de 0,1222 € en option base. Le prix du kWh de gaz des offres de marché est souvent moins cher.
Consommation en kWh ? Abonnement ? Taxes ? On vous explique en quelques minutes de quoi est composé le prix du gaz en France !

Prix du gaz en France : Ce qu'il faut retenir !

  • La reprise économique post-Covid et la guerre en Ukraine ont été les principales raisons de l’explosion du cours du gaz naturel
  • Le 30 juin 2023 : Fin du tarif réglementé pour le gaz

  • Le 26 septembre 2022 : Le gouvernement a présenté son budget pour 2023. 12 milliards d’euros seront mobilisés afin de prolonger le bouclier tarifaire sur le gaz et l’électricité.

  • Le 14 septembre 2022 : Annonce du maintien du bouclier tarifaire. La hausse des prix de l’électricité et du gaz sera limitée à 15 % à compter de début 2023.
  • Le 9 septembre 2022 : Les ministres européens de l’énergie se sont rencontrés en urgence. L’objectif de la réunion : déterminer les mesures européennes qui permettront de contrôler la crise de l’énergie.
  • Le 2 septembre 2022 : Un conseil de défense sur l’énergie s’est tenu à l’Élysée, afin d’examiner les différents scénarios et éviter les pénuries.
  • Le prix du gaz pour la cuisson ainsi que l’eau chaude est de 0.1121 €/kWh (Tarifs Base et B0)
  • Le prix du gaz pour le chauffage est de 0.0880 €/kWh (zone 2, Tarifs B2i et B1)
  • Le bouclier tarifaire instauré à la fin de l’année 2021, est reconduit pour l’année 2023 (annonce du gouvernement, le 14 septembre 2022).

  • Le bouclier tarifaire, mis en place fin 2021, est renouvelé pour l’année 2023, comme annoncé par le gouvernement le 14 septembre 2022. Cette mesure vise à protéger les consommateurs contre des hausses excessives.
  • Comment a évolué le prix du gaz au cours des dernières années ?

    Évolution du prix du gaz au fil des années

    Bon à savoir

    Les tarifs Base, B0 et B1 représentent tous des options tarifaires valables chez les fournisseurs de gaz.
    Le tarif B2i est une offre de gaz qui se situe à entre l’option pour professionnels et particuliers.


    Quel est le prix du gaz naturel réglementé chez Engie ?

    Depuis l’ouverture du marché à la concurrence, le prix du kwh gaz n’est pas le même en fonction du fournisseur chez qui vous souscrivez : Engie, par exemple, est un fournisseur historique.  Depuis juin 2023, le tarif réglementé ne défini plus le prix du gaz.

    Grille tarifaire du Prix Repère de Vente du gaz naturel en avril 2024

    Plage de consommation
    (MWh)
    B0B1
    Exemple d'usageCuisson +
    Eau chaude
    Chauffage
    Abonnement
    (€ TTC/an)
    102,94 €257,18 €
    Prix du kWh en Zone 1
    (€ TTC/kWh)
    0,1069 €0,0806 €
    Prix du kWh en Zone 2
    (€ TTC/kWh)
    0,1069 €0,0806 €
    Prix du kWh en Zone 3
    (€ TTC/kWh)
    0,1069 €0,0806 €
    Prix du kWh en Zone 4
    (€ TTC/kWh)
    0,1069 €0,0806 €
    Prix du kWh en Zone 5
    (€ TTC/kWh)
    0,1069 €0,0806 €
    Prix du kWh en Zone 6
    (€ TTC/kWh)
    0,1069 €0,0806 €

    Les prix du gaz dépendent de votre consommation annuelle : il existe différentes plages de consommation.

    • Le tarif de base s’applique à une consommation inférieure à 1 MWh (1 000 kWh) par an. C’est un tarif qui convient pour la cuisson uniquement. 
    • Le tarif B0 s’applique à une consommation comprise entre 1000 et 6000 kWh par an. Il est suffisant pour la cuisson et l’eau chaude
    • Le tarif B1 s’applique à une consommation entre 6000 et 30000 kWh par an. Il est réservé à une utilisation du gaz pour chauffer l’habitat. Il ne comprend pas l’utilisation pour la cuisson et/ou l’eau chaude. 
    • Le tarif B2i s’applique à une consommation supérieure à 30 000 kWh. C’est un tarif qui concerne les logements d’un minimum de 200 m².

    De plus, le prix varie selon la commune quand laquelle vous vivez. En effet, les différentes communes sont réparties dans 6 zones. La zone 1 bénéficie du tarif le plus bas et la zone 6 du tarif le plus élevé. À titre d’exemple, Lyon, Nantes ou encore Marseille se trouvent dans la zone 1. Paris se trouve dans la zone 2.

    Le prix du gaz en France : les éléments clés

    • Le tarif réglementé de gaz est de 112.1€  TTC par MWh consommé, en zone 1 et en plage de consommation Base.
    • En France, les particuliers paient en moyenne 0,0736 €  TTC le prix du gaz naturel.
    • Aujourd’hui, vous ne pouvez plus souscrire au TRV gaz. Le tarif réglementé du gaz n’est plus commercialisé depuis novembre 2019. L’offre est encore vigueur jusque 2023 pour les français y ayant souscris avant son arrêt.
    • Depuis l’ouverture du marché à la concurrence, le prix du kwh gaz n’est pas le même en fonction du fournisseur chez qui vous souscrivez : Engie ou un fournisseur alternatif comme Total Direct Energie.
    • Pour économiser sur le prix du gaz vous pouvez changer de fournisseur ou vous tournez vers l’achat groupé d’énergie qui permettent d’obtenir des prix réduits.

    L’UFC Que Choisir dénonce une explosion du prix de l’électricité. Passez dès aujourd’hui à un contrat moins cher !

    09 72 50 77 40

    L’UFC Que Choisir dénonce une explosion du prix de l’électricité. Passez dès aujourd’hui à un contrat moins cher !

    Je me lance !

    Définition et variation du prix du TRGV

    Le tarif réglementé du gaz est le prix fixé par l’Etat sur lequel les offres de marché des fournisseurs alternatifs se basent. L’an dernier le prix du kWh d’électricité a beaucoup fluctué et il n’était pas toujours évident de le suivre.

    Attention

    Depuis le 20 novembre 2019, il n’est plus possible de souscrire au TRV du gaz. Les clients déjà abonnés conservent leur tarif jusqu’au 30 juin 2023.

    En septembre 2021, la CRE a annoncé que le TRV du gaz allait augmenter de 12,6% à partir du 1er octobre 2021. Dans le détail, cette hausse correspondait à :

    • 4,5% HT pour les utilisateurs de gaz pour la cuisson ;
    • 14,3% HT pour les ménages qui utilisent le gaz pour se chauffer ;
    • 9,1% HT pour les personnes qui font un double usage du gaz (cuisson et eau chaude).

    Quel est le prix du gaz naturel réglementé chez les fournisseurs alternatifs ?

    Qui sont les fournisseurs de gaz en France en 2024 ?

    Les fournisseurs de gaz en 2024

    LogoFournisseurCaractéristiques
    Engieengie logoFournisseur historique du gaz Ex-Gaz de France et GDF Suez
    ENIeni logoPétrolier italien S'est lancé dans le gaz en France en 2003
    TotalEnergiestotalenergies logo1er fournisseur alternatif Fusion Direct Energie/Total Spring en 2019
    Vattenfallvattenfall logoFournisseur suédois proposant l'électricité et le gaz en France depuis septembre 2018
    Alternaalterna logoLe fournisseur d'électricité et de gaz présent sur 51 ELD
    Antargazantargaz logoDistributeur de GPL Fournisseur de gaz naturel depuis 2009
    Butagazbutagaz logoFournisseur de gaz en bouteille et en citerne qui propose également de l'électricité
    Dyneff dyneff logoDistributeur de carburant Fournisseur de gaz naturel depuis 2015
    EDFedf logoFournisseur historique d'électricité Fournisseur alternatif de gaz
    ekWateurekwateur logoFournisseur d'électricité, de gaz et de bois indépendant
    Energemenergem logoFiliale du groupe UEM, première ELD indépendante de France en électricité
    Gaz de Bordeaux gaz de bordeaux logoSeulement fournisseur de gaz naturel Propose ses services dans toute la France depuis 2008
    GEGgeg logoSociété qui produit, distribue (ELD) et fournit l'électricité et le gaz à Grenoble
    Happ-e by Engiehapp-e logoLe fournisseur low-cost d'Engie
    ilekilek logoFournisseur d'électricité et de gaz qui donne la possibilité de choisir l'origine de son énergie
    Soweesowee logoFiliale 100% EDF spécialisée dans les maisons connectées
    Énergies du Santerreenergies du santerre logoFournisseur alternatif pour l'électricité et le gaz présent en France depuis 2015

    Voici un tableau comparatif des tarifs du gaz avec des offres classiques proposées par les principaux fournisseurs au 1er avril 2024 :

    Comparatif d'une sélection d'offres de gaz en zone 1, Base en avril 2024

    FournisseurOffreAbonnement (TTC/an)Prix du kWh (TTC)
    engie logoGaz Adapt 1 an108,27 €0,1222 €
    eni logoEni Stabilité Gaz126,36 €0,0980 €
    ohm logoOffre classique gaz--
    totalenergies logoOffre Verte Fixe Gaz102,94 €0,1351 €
    vattenfall logoGaz Eco Plus114,90 €0,1106 €
    edf logoAvantage Gaz120,93 €0,1246 €
    logo ekWateurOffre gaz vert classique136,56 €0,1076 €
    ilek logoMon producteur français de gaz vert171,68 €0,1285 €

    Annonce - Sélection non exhaustive d'offres fournisseurs classées par ordre alphabétique parmi 5 fournisseur(s) partenaire(s) (Engie, Eni, Ohm energie, TotalEnergies, Vattenfall) présenté(s) en premier et 3 fournisseur(s) non partenaire(s) (EDF, ekWateur, ilek). Référencement gratuit. En savoir plus ici

    Vous souhaitez avoir plus d’informations sur les offres de ces fournisseurs ? Contactez gratuitement nos experts !

    Annonce

    Annonce

    Chaque fournisseur a l’opportunité de fixer un tarif tant qu’il reste inférieur ou égale au tarif réglementé. Cependant, si un fournisseur propose un contrat de gaz plus cher que son concurrent il est inutile de douter de la qualité du gaz que vous recevrez. Toute personne reçoit le même gaz qui est acheminé par le distributeur GRDF. Il ne faut pas faire l’erreur de confondre un fournisseur et un distributeur. Si vous avez besoin de plus amples informations sur GRDF voici le site qui pourra répondre à vos questions.

    On peut déterminer sur une consommation de base l’offre gaz la moins chère entre ses fournisseurs est l’offre Gaz Ajust 3 ans d’Engie. Vous pouvez maintenant déterminer le meilleur tarif de gaz en fonction de vos besoins. Si vous souhaitez de plus amples informations sur les différents contrats gaz proposé par les différents fournisseurs il existe plusieurs solutions. Vous pouvez toujours vous baser sur les avis clients que les différents utilisateurs ont publié vis à vis de l’offre qui vous intéresse.

    Comment se détermine la zone tarifaire de gaz ?

    La zone tarifaire de gaz en France détermine le prix du gaz selon la région.
    Cela est principalement dû à la distance entre le lieu de consommation et le point d’approvisionnement, la France est divisée en plusieurs zones tarifaires.
    Le prix du gaz peut donc varier d’une zone à l’autre, influençant ainsi le choix du fournisseur de gaz le moins cher pour les consommateurs. En général, plus on s’éloigne de la source d’approvisionnement, plus le tarif du gaz peut augmenter.

    Comment les prix du gaz sont-ils fixés ?

    La fixation des prix du gaz en France dépend de deux principaux mécanismes :

    1. Le tarif réglementé gaz: Ces tarifs sont fixés par les pouvoirs publics et ne peuvent être proposés que par les fournisseurs historiques, comme Engie. Ces tarifs tiennent compte des coûts d’approvisionnement et des coûts d’exploitation.
    2. Les tarifs de marché : Ces tarifs sont librement fixés par les fournisseurs de gaz. Avec l’ouverture à la concurrence du marché du gaz, de nombreux fournisseurs proposent des alternatives au tarif réglementé gaz. Les consommateurs peuvent donc choisir une offre d’électricité compétitive ou un tarif de gaz compétitif selon leurs besoins.

    Les évolutions des prix du gaz fournisseurs dépendent de plusieurs facteurs, dont les coûts d’approvisionnement, les taxes, la demande et l’offre sur le marché international, ainsi que les coûts de transport et de distribution.

    Qui fixe les prix du gaz naturel ?

    Les prix du gaz naturel sont déterminés soit par les pouvoirs publics, dans le cas du tarif réglementé gaz, soit par les fournisseurs de gaz dans le cadre des offres de marché.
    Le tarif réglementé n’est proposé que par le fournisseur historique, Engie, tandis que les offres de marché sont proposées par une variété de fournisseurs, permettant aux consommateurs de chercher le fournisseur de gaz le moins cher selon leurs besoins et leur consommation.

    Comment le prix du gaz est-il calculé ?

    Le calcul du tarif du gaz est complexe et repose sur plusieurs composantes :

    • Coûts d’approvisionnement : Ils dépendent des prix sur les marchés internationaux, des coûts de stockage et de la stratégie d’achat du fournisseur.
    • Coûts de transport : Ils couvrent l’acheminement du gaz depuis les sites de production jusqu’aux réseaux de distribution.
    • Coûts de distribution : Ce sont les coûts associés à la livraison du gaz aux consommateurs via les réseaux locaux de distribution.
    • Taxes et contributions : Comme mentionné précédemment, diverses taxes sont appliquées sur la consommation de gaz.

    Lorsque l’on considère le prix du kwh gaz 2023, il est important de noter que ces composantes peuvent évoluer, influençant ainsi les évolutions prix gaz fournisseurs.

    Qu’est-ce que le tarif réglementé de vente du gaz ?

    Le tarif réglementé gaz est un prix de vente du gaz naturel fixé par les pouvoirs publics.
    Il est revu régulièrement, généralement tous les mois, en fonction des coûts d’approvisionnement et d’autres composantes mentionnées ci-dessus.
    Cependant, avec l’ouverture du marché de l’énergie, les consommateurs ont maintenant la possibilité de choisir entre le tarif réglementé et les offres de marché.
    Ces dernières peuvent être perçues comme des alternatives au tarif réglementé gaz, avec parfois des tarifs plus compétitifs ou des offres d’électricité compétitive pour ceux combinant gaz et électricité.

    Comment contrer la hausse du prix du gaz ?

    La hausse du prix du gaz est souvent influencée par des facteurs mondiaux, notamment les politiques internationales, les crises géopolitiques et les coûts de production. Toutefois, pour atténuer cette hausse sur le plan individuel, il est possible d’adopter des habitudes de consommation éco-responsables. Baisser légèrement le chauffage, mieux isoler son logement et investir dans des équipements énergétiquement efficaces comme les chaudières à condensation peuvent aider à réduire la consommation. Par ailleurs, faire appel à un professionnel pour un audit énergétique peut permettre d’identifier d’éventuelles améliorations pour réduire la facture. Enfin, envisager des sources d’énergie alternatives, comme le solaire ou l’éolien, peut être une solution à long terme pour réduire sa dépendance au gaz.

    Contrer la hausse des prix en choisissant l’offre moins chère

    Face à l’augmentation des prix de l’énergie, choisir l’offre la moins chère est une stratégie pertinente. Pour ce faire, il est essentiel de comparer régulièrement les offres des différents fournisseurs. De nombreux comparateurs en ligne permettent de visualiser les tarifs actuels. Il faut aussi tenir compte du type de contrat.
    Certains contrats à prix indexé peuvent être plus avantageux que les tarifs réglementés, surtout si l’on prévoit une hausse des prix. De même, un contrat à prix fixe offre une protection contre les augmentations pendant une durée déterminée. Il est important de lire les détails du contrat pour éviter les frais cachés et de ne pas hésiter à changer de fournisseur si une offre plus avantageuse se présente.

    Le chèque énergie pour les ménages modestes

    Le chèque énergie est une aide financière mise en place par le gouvernement français pour aider les ménages aux revenus les plus modestes à payer leurs factures d’énergie. Voici ce qu’il faut savoir :

    • Eligibilité : L’éligibilité au chèque énergie est déterminée en fonction des revenus du foyer et de sa composition. Il n’est pas nécessaire de faire une demande ; l’éligibilité est automatiquement calculée sur la base des déclarations de revenus.
    • Utilisation : Le chèque énergie peut être utilisé pour payer tout ou partie d’une facture d’énergie (électricité, gaz, fioul, bois…) ou pour financer des travaux de rénovation énergétique.
    • Montant : Le montant du chèque varie en fonction des revenus et de la taille du ménage. Il est généralement envoyé une fois par an.
    • Validité : Le chèque énergie est valable pendant l’année civile de son émission et jusqu’au 31 mars de l’année suivante.

    L’utilisation du chèque énergie permet donc aux ménages éligibles de réduire le coût de leurs factures énergétiques et de mieux gérer l’impact des hausses des prix.

    Comment est fixé le prix du gaz naturel ?

    Le tarif réglementé qui est fixé par l’Etat a subi plusieurs hausses au cours des derniers mois en raison de la crise en Ukraine. Afin de plafonner la hausse des prix, l’État a décidé de mettre en place un bouclier tarifaire sur le TRV.

    Actualité

    Le 14 septembre 2022, le gouvernement a annoncé lors d’une conférence sur la situation énergétique que le bouclier tarifaire initialement mis en place à la fin de l’année 2021  jusqu’en décembre 2022, serait reconduit en 2023.

    Voici un graphique présentant l’évolution du TRV du gaz avec et sans le bouclier tarifaire.

    Le prix du gaz naturel en kWh est évolutif. Le fournisseur historique et les fournisseurs alternatifs ne peuvent pas proposer des prix supérieurs au prix fixé par la CRE. Plus précisément la CRE est la commission de régulation de l’énergie.

    C’est une autorité administrative indépendante qui a été créée quand l’ouverture à la concurrence des marchés de l’énergie a été acceptée. Sa mission est de réguler les marchés de l’énergie. Elle entretient un lien avec l’État car les crédits nécessaires à son bon fonctionnement sont inscrits au budget général de l’État.

    Le prix du gaz pour particuliers en kWh est basé sur trois critères. Tout d’abord, sur les coûts liés à la fourniture d’énergie. Les coûts liés à l’acheminement et au stockage du gaz naturel. Enfin, sur les différentes taxes et contributions obligatoires. Voici en quoi consistent ces différents coûts :

    La fourniture d’énergie comporte :

    1. Les coûts d’approvisionnement en gaz naturel
    2. Les coûts de gestion de la clientèle. Tout ce qui est rattachée à la gestion des contrats et des factures.

    L’acheminement et stockage du gaz naturel comportent :

    1. Les coûts en infrastructure qui correspondent à l’utilisation des réseaux de transport, de distribution du gaz et du stockage.

    Les taxes et les contributions comportent :

    1. La CTA, la contribution tarifaire d’acheminement correspond à une taxe liée exclusivement aux secteurs de l’électricité et du gaz. Elle a été mise en place en 2004 par l’État.
    2. La TVA à hauteur de 5,5 % sur le prix de l’abonnement gaz et la CTA à hauteur de 20% sur le montant facturé des consommations.
    3. Il y a aussi la TICGN (taxe intérieure sur les consommations de gaz naturel).

    La répartition des coûts dans le prix global du gaz naturel correspond à 51 % pour l’acheminement, 21% pour les taxes et 28% pour la fourniture d’énergie.

    Le saviez vous ?

    Les français se tournent de plus en plus vert l'énergie renouvelable, près d'un quart (23%) des ménages en France consomment de l'électricité d'origine renouvelable

    Déjà plus de 1 000 000 français nous ont fait confiance ! Pourquoi pas vous ?

    09 72 50 77 40

    Annonce

    Déjà plus de 1 000 000 français nous ont fait confiance ! Pourquoi pas vous ?

    Je me lance !

    Annonce

    Pour en savoir plus :

    Mis à jour le 21 Mai, 2024

    redaction Qui sommes nous ?
    Redactor

    Jade Nguyen

    Rédactrice experte des sujets liés à l'énergie

    Commentaires

    6 Avis bright star bright star bright star bright star bright star 5/5

    Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis cliquez ici
    gloubik
    bright star bright star bright star bright star bright star 5/5

    Merci de remplacer dans votre article les mWh (lire milliwatt.heure) par MWh puisqu'il est question ici de MégaWatt.heure. C'est vrai que le rapport entre les deux n'est que de un milliard... Négligeable peut-être ?

    Léo - Fournisseur-Energie

    Bonjour, merci pour vos conseils, nous avons corrigé cela !

    Franck
    bright star bright star bright star bright star bright star 5/5

    On paye toujours plus cher !!

    Clotilde
    bright star bright star bright star bright star bright star 5/5

    Bonjour, merci pour les infos ! je vais changer de fournisseur de gaz

    Guillaume F.
    bright star bright star bright star bright star bright star 5/5

    C'est quoi le gaz le plus "propre" qu'on puisse avoir avec grdf ?

    Greg
    bright star bright star bright star bright star bright star 5/5

    Ca porte à confusion que le prix du gaz et de l'électricité sont tous les deux appelés kWh je trouve

    Anne
    bright star bright star bright star bright star bright star 5/5

    Bonjour, de ce que j'ai compris c'est pas parce que le prix de l'électricité est le plus bas pour une offre qu'à la fin on paiera moins cher, comment savoir quel est le meilleur combo abonnement+prix du gaz pour faire le max d'économie ?