Vers une rentrée scolaire durable ?

Résumé : Fini les vacances, fini les grasses mat’, dans une semaine, c’est la rentrée ! Et avec elle son lot de nostalgie, et de dépenses… Cette année, distributeurs, fabricants, comme enfants et parents se mettent au vert pour ce début septembre. Une tendance qui fait l’unanimité ? À vos stylos !

Un coût de la scolarité en baisse

Première grande et bonne nouvelle pour tous les porte-monnaie des parents : le coût de la scolarité a baissé de 0,17 % en 2019, selon une étude de la Confédération Syndicale des Familles (CSF). Alors que l’allocation de rentrée scolaire a été versée le 20 août à plus de trois millions de famille (compter entre 368 et 402 euros par enfant en fonction du revenu), le budget par niveau scolaire ne désemplit pas. Les dépenses pour les futurs collégiens ont augmenté de 5,58 % (soit 361,30 euros par élève) et de 7 % pour les entrées en quatrième.

Il semblerait que ce ne soit pas le green mais bien les marques et équipements sportifs qui gonflent l’enveloppe : les jeunes adolescents raffolent des logos à triple bandes ou à virgule. En revanche, les dépenses pour les entrées en primaire ont diminué de 4% (soit 159,10 euros par élève), de 3,64% pour les entrées au lycée (389,10 euros par élève) et de 3,97% en classe préparatoire.

Plus l’écolier grandit, plus la réutilisation du matériel est possible, plus l’élève n’est pas à l’affût des tendances, adoptant une dynamique à contre-courant de la consommation et du gaspillage. Et oui, l’écologie s’est aussi invitée à la table des trousses et des gommes. On s’attaque désormais à la pollution émise par les fournitures scolaires avec au premier rang, le cartable ! Un sac à dos en polyester de 3 kg représente 59 kg de CO² émis entre sa fabrication et le moment où il sera porté. Pour cette rentrée, distributeurs et fabricants ont fait la part belle aux produits éco-responsables, répondant ainsi à la problématique la plus médiatisée du moment : l’environnement.

Comment concilier économies et écologie ?

Si l’économie est sur le podium des critères d’achats de fournitures scolaires, l’écologie elle est encore à la traîne. Pourquoi ? D’après certains fabricants comme le directeur de Tann’s (célèbre marque de cartables), le critère écologique n’arrive qu’en quatrième position. Voici la liste des critères de dépenses par ordre d’importance :

  1. Le produit
  2. Le prix
  3. La tendance
  4. L’écologie

La mode rafle la troisième position. À moins de concilier tendance et éco-responsabilité, il semblerait que le respect de l’environnement soit le dernier cadet de nos soucis. La vente écologique n’est-elle pas plus une question d’offre de marché qu’une question de demandes ? Est-ce réellement une préoccupation du grand public ? Les fournitures scolaires plus vertes sont-elles plus chères ? À bas les préjugés ! La différence entre un panier de fournitures classiques et un panier de fournitures éco-responsables reste minime. Tout d’abord parce qu’il y a certains produits à valoriser, comme les produits réutilisables ou rechargeables tels que les critériums et stylos à encre.Astuces acheter ecolo

Les astuces pour acheter écolo

Quelles sont donc les astuces pour acheter écolo tout en tentant de ne pas effrayer son banquier ? Tout d’abord, il est conseillé de s’arrêter sur l’emballage du produit avant même de s’intéresser au produit lui-même. L’emballage, c’est comme un bon papier cadeau, il faut bien le choisir, de préférence léger et sans plastique ! Beaucoup de parents choisissent d’acheter des produits recyclés. Mais attention, recyclé ne veut pas dire sans empreinte écologique ! Il est donc préférable d’acheter durable : les matières qui durent et qui permettent de ne pas racheter la même fourniture chaque année sont à privilégier.

L’ADEME (l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a lancé cet été une campagne d’informations ainsi qu’un guide des fournitures écologiques, à retrouver ici. Certains composants comme les perturbateurs endocriniens ou les conservateurs allergisants sont dangereux pour la santé de l’enfant. L’agence prône des produits écologiques et non nocifs comme la colle sans solvant ou le stylo sans plastique. Voici quelques conseils pour repérer les bons produits dans les rayons :

  • choisir de la colle à base d’amidon
  • opter pour des feutres et des gommes non parfumés. Moins ça sent, mieux c’est !
  • sélectionner des crayons en bois naturel, moins nocifs quand les petits les machouillent à longueur de journée
  • prendre la peinture aquarelle plutôt que acrylique

Fournitures scolaires non nocives

De nombreuses marques de fournitures scolaires mettent en avant des produits éco-responsables comme Pichon, premier fournisseur scolaire des maternelles et primaires, ou Bureau Vallée. Avant de vous jeter sur votre panier ou sur le premier caddie venu dont vous remplirez l’antre allègrement, l’ADEME préconise de vous renseigner sur les éco-labels mentionnés sur les fournitures, comme l’éco-label Européen, le label allemand Blue Angel ou encore le label Nordic Swan. Enfin, les stylos et autres compas qui n’ont pas traversé l’Atlantique ou pris trois fois l’avion sont à cibler. Encore une fois, le circuit court est de mise ! Plus c’est local, moins l’empreinte écologique est importante.

Rentrée scolaire durable

Des parents engagés ont joué d’astuce pour rester verts ! Des initiatives locales ont ainsi vu le jour comme des distributions de fournitures scolaires gratuites à Vitry ou le site “Bonne Rentrée” à Lille. La seconde-main est aussi de rigueur : il est possible de récupérer des fournitures d’occasion comme Emmaüs ou bien de s’en procurer gratuitement sur donnons.org par exemple.

La rentrée, un nouveau départ pour l’année !

La rentrée n’est pas seulement synonyme de dépenses. C’est aussi un nouveau départ, une remise en route lors de laquelle on prend de nouvelles habitudes. Pour que l’année prochaine le caddie ne soit pas plein, il est important de montrer aux enfants comment user au minimum leurs fournitures scolaires tout au long de l’année (bien refermer les bouchons, etc).

À l’heure du goûter, préférez les fruits frais plutôt que les emballages ou placez quelques biscuits dans une boîte durable, aussi appelée boîte bento. L’enfant peut ainsi prendre le plaisir de choisir la sienne, une bonne façon de rendre l’achat ludique. La gourde aussi est star du goûter : fini les bouteilles en plastique ! Le trajet pour l’école est lui aussi à repenser : fini les embouteillages en voiture dès le matin ! Si vous pouvez, préférez vous y rendre à pieds ou en vélo : du sport pour bien commencer la journée, pour les petits comme les grands. En effet, les petits trajets en voiture sont de vrais pollueurs : plus d’une tonne de CO² par an !

Les fournitures scolaires seront-elles vraiment privilégiées quand parents et enfants franchiront les portes du supermarché ? Chaque écolier endossera-t-il son bonnet de l’élève green parfait ? Réponse dans quelques jours !

Sources :

https://www.franceinter.fr/environnement/de-la-colle-amidon-a-la-boite-a-gouter-quelques-conseils-pour-une-rentree-ecolo

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/08/16/une-rentree-scolaire-placee-sous-le-signe-de-l-ecologie_5499948_3234.html

https://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/produits-ecoresponsables/dossier/questions-conso/fournitures-scolaires-cartable-ecolo

Commentaires

Learn more about our process for controlling and publishing ratings