Tarif EDF : les meilleurs prix

Annonce

Résumé : Auparavant détenteur du monopole de la fourniture d’électricité en France, EDF a depuis perdu ce statut. Alors que les offres se sont multipliées sur le marché, EDF a créé de nouveaux contrats et tarifs pour continuer d’attirer des clients. Nous vous disons tout sur les nouveaux tarifs d’EDF.

Les tarifs d’EDF en 2018-2019

Quels sont les tarifs d’EDF en 2019 ? Le fournisseur historique EDF propose plusieurs types de prix différents, mais met surtout en avant son fameux « tarif bleu », dont vous trouverez le coût dans le tableau ci-dessous :

Grille tarifaire du Tarif Bleu d'EDF :

Puissance
(kVA)
Option tarifaire de baseOption Heures Pleines - Heures Creuses
Abonnement
(€ TTC/an)
Prix du kWh
(€ TTC/kWh)
Abonnement
(€ TTC/an)
Heures Pleines
(€ TTC/kWh)
Heures creuses
(€ TTC/kWh)
391,920,1450---
6110,520,1452123,600,15800,1230
9130,320,1469151,32
12150,96177,24
15170,88201,36
18--223,68
24--274,68
30--299,52
36--337,56

Le Tarif Bleu d'EDF correspond au Tarif réglementé en vigueur de l'électricité.
Les puissances 18 à 36 kVA en option de base ne sont plus disponibles à la souscription depuis le 01/08/18.

Last modified the 4 mars 2019

Les tarifs EDF de l’électricité

Les prix de l’électricité, chez EDF comme chez les autres fournisseurs d’énergie, se divisent en réalité en deux montants : celui qui correspond à votre consommation en kilowatts-heures (kWh) et le montant fixe de votre abonnement. C’est en ajoutant ces deux variables que vous obtenez le montant total de votre facture EDF, qui est d’abord calculée sur une estimation de votre consommation avant de donner lieu à une facture de régularisation.

Quel est le prix du kWh chez EDF ?

Comme chez tous les fournisseurs, le prix du kWh dépend de ce que l’on appelle l’option tarifaire : il en existe généralement deux, l’option basique et l’option heures pleines/heures creuses, qui consiste à payer son électricité moins cher les heures où la consommation est plus faible, incitant ainsi les usagers à reporter leur utilisation des appareils électriques très énergivores sur ces créneaux.

Cependant, le tarif bleu d’EDF compte une option supplémentaire : c’est l’option « Tempo », qui consiste à répartir l’année en différents jours de couleur, bleu, rouge et blanc, les premiers étant les jours les moins chers, les deuxièmes les plus chers, et les jours blancs des jours au tarif intermédiaire. Le tarif EDF de Tempo crée de fait six tarifs du kWh différents, un tarif heures creuses et un tarif heures pleines pour chacune des trois couleurs de jours.

Pour en savoir plus

Avec l’option Tempo, l’année est divisée en 300 jours bleus, 43 jours blancs et 22 jours rouges

Cette option a remplacé en 1998 une autre option du tarif bleu d’EDF, l’option EJP pour Etalement des Jours de Pointe, qui fonctionnait sur un principe similaire avec des jours EJP et des jours non-EJP. Il existe toujours un tarif de l’EJP EDF, car les usagers ayant souscrit avant 1998 peuvent encore en bénéficier.

En outre, il arrive aussi que pour les puissances de compteur électrique les plus faibles, le tarif du kWh soit également légèrement inférieur.

Enfin, le prix du kWh dépend bien sûr de l’offre souscrite ; en l’occurrence, EDF propose quatre offres différentes d’électricité pour les particuliers :

  1. Le tarif bleu, qui correspond au tarif réglementé en vigueur (TRV) de l’électricité.
  2. Vert Electrique, une offre d’électricité à prix indexé.
  3. Vert Electrique Week-End, destinée aux usagers possédant un compteur Linky.
  4. Vert Electrique Auto, une offre pour les propriétaires d’une voiture électrique.

A chacune de ces offres correspond donc un tarif du kWh différent ; à cela il faut ajouter le fait que le prix de l’électricité est revu au moins une fois par an, ce qui explique que nous n’évoquions ici ni les tarifs EDF de 2016 ni les tarifs EDF de 2017, remplacés depuis longtemps par de nouveaux prix de l’électricité.

Bon à savoir

Les heures creuses et les heures pleines sont fixées pour chaque commune et correspondent généralement à des heures de la nuit ou du week-end d’un côté, aux heures du jour de l’autre.

Le tarif des abonnements EDF 2018-2019

Si la consommation d’électricité d’un foyer influe directement sur le montant de sa facture, car plus il consomme en kWh, plus il paye, l’abonnement est un prix fixe qui dépend d’autres critères : il est surtout influencé par la puissance du compteur électrique : plus elle est importante, plus le montant de l’abonnement est élevé.

Ainsi, le tarif EDF d’un compteur en triphasé, indispensable au-delà d’une puissance de 18 kVa, est plus élevé que pour un compteur monophasé.

En outre, là encore, l’abonnement est techniquement propre à chaque offre ; enfin, l’option tarifaire peut également influer sur le coût de l’abonnement, comme vous pouvez l’observer avec le tarif bleu d’EDF 2018-2019, puisque le tarif EDF en heures pleines et creuses en 2018-2019 est supérieur au prix de l’abonnement en option de base.

Annonce

Les prix EDF du gaz

Comme le prix de l’électricité, celui du gaz se divise en deux parties, la consommation en kWh d’un côté, et l’abonnement au gaz de l’autre ; là encore, chacune de ces deux variables est influencée par un certain nombre de critères différents.

Prix du kWh de gaz EDF

EDF propose cette fois trois différentes offres de gaz, pour lesquelles le prix du kWh n’est pas le même :

  1. Avantage gaz : son offre de base, à prix fixe durant 4 ans.
  2. Avantage gaz durable : pour chaque MWh consommé, un euro est reversé à la recherche sur le biogaz.
  3. Avantage gaz connecté : une offre doublée d’un thermostat connecté pour contrôler sa consommation.

Ensuite, le prix du kWh de gaz dépend de ce qu’on appelle la zone tarifaire : il en existe six en France, classées en fonction de leur éloignement au réseau de distribution du gaz ; le montant de l’acheminement du gaz influe donc directement sur le tarif du kWh d’EDF, mais aussi des autres fournisseurs, car c’est une donnée que vous retrouvez partout.

Enfin, le coût du kWh de gaz est influencé par la classe de consommation, également appelée plage de consommation, qui distingue les consommateurs en fonction de leur usage plus ou moins important du gaz.

EDF distingue trois différentes classes de consommation : la première, pour les usagers consommant moins de 6 MWh de gaz par an ; la deuxième pour ceux qui utilisent entre 6 et 11 MWh de gaz par an ; la troisième, enfin, pour ceux qui consomment plus de 11 MWh chaque année. La plus faible des plages de consommation correspond à une utilisation du gaz pour la cuisson et, éventuellement l’eau chaude ; la suivante à une utilisation du gaz pour le chauffage individuel ; et la dernière correspond surtout aux grosses chaufferies collectives.

Afin de vous donner un aperçu de l’offre phare de gaz d’EDF et de ses tarifs en fonction de ces différents critères, vous trouverez ci-dessous le tableau de la grille tarifaire du prix du kWh et de l’abonnement d’Avantage Gaz :

Grille tarifaire de l'offre Avantage Gaz d'EDF :

Plage de consommation
(MWh)
CONSO 1
< 6
CONSO 2
entre 6 et 11
CONSO 3
> 11
Abonnement (€ TTC/an)121,32236,64247,20
Prix du kWh par zone
(€ TTC/kWh)
Zone 10,08050,05960,0585
Zone 20,08110,06090,0601
Zone 30,08090,06080,0598
Zone 40,08150,06250,0613
Zone 50,08270,06470,0638
Zone 60,08450,06890,0679

Last modified the 5 avril 2019

L’abonnement au gaz chez EDF

Comme l’abonnement à l’électricité, celui du gaz n’est pas le même pour tous les consommateurs : si l’abonnement au gaz n’est pas influencé par la zone tarifaire, il dépend cependant fortement de la classe de consommation de l’usager. Chez EDF, l’abonnement de gaz est cependant le même pour ses trois offres destinées aux particuliers.

Annonce

Choisir son tarif EDF

Il fait partie de vos droits de consommateur de choisir l’offre que vous souhaitez, sans engagement ni obligation ; pour savoir quel tarif choisir, il vaut mieux, en fait, s’interroger sur l’offre qui correspond à vos besoins en termes de consommation énergétique. N’hésitez pas à demander un devis d’EDF, qui peut estimer votre consommation et faire une simulation en fonction d’un certain nombre de renseignements sur vos habitudes de consommation.

Le déménagement pour une nouvelle maison est une occasion idéale pour revoir ses contrats et souscrire à une nouvelle offre d’énergie.

Les tarifs EDF pour les professionnels

Premier fournisseur d’électricité en France, EDF compte plus de 25 millions de clients particuliers, mais il s’adresse également aux professionnels, puisqu’il détient 65% des parts de marché des entreprises. Par conséquent, il a naturellement établi des tarifs spécifiques pour les professionnels.

Les prix EDF d’électricité pour les pros

Il est nécessaire de distinguer les différents types d’entreprises, puisque les mêmes contrats ne sont pas proposés à toutes les sociétés : en effet, les TPE et les professionnels peuvent encore souscrire EDF au tarif bleu, tandis que celui-ci n’est plus disponible pour les grandes entreprises.

EDF dispose de quatre gammes d’offres professionnelles :

  1. Le Contrat garanti, un contrat à prix fixe qui peut être dual.
  2. Le Contrat sur mesure, avec une option au choix.
  3. Le Contrat expert, dont le prix peut être fixe ou indexé.
  4. L’Effacement, pour les sites à haute tension (puissance > 250 kW).

Pour souscrire l’un de ces contrats, il faut donc commencer par déterminer la puissance du compteur dont vous avez besoin.

Les tarifs EDF pros pour le gaz

Comme pour l’électricité, EDF propose des offres de gaz spécifiques pour les professionnels : pour ceux qui consomment moins de 300 MWh par an, ils peuvent choisir entre le contrat garanti gaz naturel et le contrat gaz durable ; les gros consommateurs ont le choix entre une offre à prix fixe, une offre à prix indexé et une offre sur-mesure.

C’est le choix de l’une de ces offres qui détermine le montant payé par l’entreprise en termes de kWh et d’abonnement.

Annonce

Comprendre les différents tarifs d’EDF

L’ouverture du marché à la concurrence

L’année 2007 a été importante pour l’histoire de l’énergie en France, puisque c’est la date à laquelle s’est achevée l’ouverture progressive du marché, en accord avec des directives européennes.

tarif edf 2019Jusque-là, il n’existait que deux fournisseurs d’énergie : EDF, qui détenait le monopole de l’électricité, et Gaz de France, devenue GDF Suez puis Engie, qui possédait celui du gaz. Les seuls tarifs proposés aux consommateurs, particuliers comme professionnels, étaient les tarifs réglementés : chez EDF, ils s’appelaient les tarifs bleu, jaune et vert.

Le tarif bleu est le seul encore en vigueur aujourd’hui, et s’adresse toujours aux compteurs dont la puissance est comprise entre 3 et 36 kVa ; l’ancien tarif jaune s’appliquait aux puissances allant de 42 à 250 kVa, et le tarif vert correspondait aux sites à haute tension, avec une puissance électrique supérieure ou égale à 250 kVa.

L’ouverture du marché a entraîné de profondes modifications, puisqu’EDF et Engie se sont tous deux mis à commercialiser les deux types d’énergie, tandis que de nouveaux acteurs sont apparus sur le marché de l’énergie : ce sont les fournisseurs alternatifs, qu’on appelle ainsi pour les distinguer des deux fournisseurs dits historiques. Vous pouvez d’ailleurs vous rendre sur un comparateur d’énergie pour apprécier les différentes offres de ces derniers.

Malgré cette libéralisation du marché et cette apparition de concurrents du fournisseur EDF, le fournisseur historique reste pour l’heure le principal fournisseur d’électricité en France avec plus de 35 millions de comptes clients ; cependant, EDF perd environ 100 000 clients par mois, séduits par les tarifs très compétitifs des autres fournisseurs d’énergie et pas retenus par les Digiwatt avis, somme toute pas meilleurs que la concurrence.

TRV et prix de marché

Pour bien comprendre les différents prix exposés dans cet article, il faut prendre conscience qu’il en existe différents types, et qu’il faut distinguer le tarif réglementé de ce qu’on appelle les prix de marché.

Le saviez-vous ?

Le tarif de première nécessité, auquel vous pouviez avoir droit chez EDF, n’existe plus. Il a été remplacé au 1er janvier 2018 par le chèque énergie, qui n’est pas un tarif spécial de l’énergie mais un moyen de payer ses factures.

Qu’est-ce que le tarif réglementé EDF ?

Le tarif réglementé, ou TRV, est un prix de l’énergie fixé par les pouvoirs publics, plus exactement la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) avant approbation du gouvernement. Il existe un TRV de l’électricité, revu au moins une fois par an, et un tarif réglementé du gaz, qui change tous les mois.

EDF et Engie, en leur qualité de fournisseurs historiques, sont les seuls à pouvoir encore proposer le TRV, qui est, cependant, amené à disparaître dans les années qui viennent.

Généralement, la tendance de l’évolution du TRV est à l’augmentation, mais les prix du gaz ont été gelés au début de l’année 2019 et mettront quelques mois avant d’augmenter de nouveau.

tarif edf bleu

C’est quoi le tarif bleu chez EDF ?

Ce qu’EDF a appelé son tarif bleu, anciennement dénommé tarif bleu ciel, correspond justement au tarif réglementé ; c’est l’offre que le fournisseur met encore le plus avant auprès de ses consommateurs, souvent mal informés et qui ignorent généralement qu’il existe d’autres types de tarifs.

Encore aujourd’hui, environ la moitié des consommateurs ignore qu’elle peut souscrire un contrat d’énergie chez le fournisseur qu’elle souhaite, que son contrat est totalement sans engagement et que par conséquent les clients peuvent changer de fournisseur d’électricité et de gaz selon leur bon vouloir.

Les différents prix de marché

Pour concurrencer le tarif réglementé des contrats d’EDF, les fournisseurs alternatifs ont donc mis en place ce qu’on appelle des offres de marché ; EDF lui-même s’est bien vu obligé d’en mettre lui aussi en place, à côté de son tarif réglementé, pour répondre à la concurrence. Cependant, profitant de la mauvaise information de la clientèle, le fournisseur historique continue de mettre en avant le tarif bleu en priorité.

Pour bien comprendre les différentes offres, celles d’EDF comme celles des autres fournisseurs d’énergie, il faut savoir qu’il existe trois différents types de prix de marché :

  • Le prix fixe : il est fixé au moment de la souscription du contrat et ne change pas malgré les variations du TRV pendant toute la durée de ce contrat.
  • Le prix ajustable à la baisse : il est fixé au début du contrat mais peut être revu en cas de baisse du TRV.
  • Le prix indexé : fixé à un certain pourcentage en-dessous du tarif réglementé, il suit ses changements tout en restant significativement inférieur.

Ce dont il faut être bien conscient, c’est que les prix de marché se fixent en fonction du TRV, dont ils se veulent être une importante concurrence pour attirer la clientèle, encore rassurée par le statut d’EDF et peu au fait de leur droit à changer de fournisseur quand ils le souhaitent.

En d’autres termes, le tarif réglementé est en fait le plus cher du marché de l’énergie : c’est la raison pour laquelle il peut être très intéressant de ne pas souscrire son contrat chez EDF mais au contraire d’aller voir chez la concurrence, et c’est aussi ce qui explique pourquoi le fournisseur historique perd progressivement des clients.

Annonce

Foire aux questions

Quel est le prix du kWh chez Engie ?

Fournisseur historique de gaz, Engie (ex-GDF Suez) commercialise de l’électricité depuis la libéralisation du marché de l’énergie, achevée en 2007 pour les particuliers ; à ce titre, et grâce à son propre statut de fournisseur historique, il est le principal concurrent d’EDF sur le marché énergétique, non seulement en France mais également à l’international.

Engie ne propose cependant que des prix de marché pour l’électricité, puisqu’il n’est pas le fournisseur historique de ce type d’énergie : par conséquent, le prix du kWh d’électricité chez Engie est inférieur au tarif bleu d’EDF.

Cependant, Engie propose également le tarif réglementé du gaz ; comme celui-ci est le plus cher, attire moins les clients et doit disparaître au 1er juillet 2023, le fournisseur l’a relégué sur un site secondaire que vous pouvez trouver ici. Désormais, Engie propose avant tout des tarifs du kWh à des prix de marché, avec des abonnements à un prix inférieur au TRV.

Annonce

Aller plus loin :

Commentaires

3 Avis 4.3/5

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici
Sacha
4/5

le prix de l'abonement chez edf devient de plus en plus cher j'ai l'impression

Solène
4/5

ok bon merci, et sinon il existe un simulateur parce que j'ai pas vraiment la motivation de me coltiner les calculs à la main ^^

blanche
5/5

de tte manière EDF c'est trop cher, y'a des trucs moins cher comme diurect energie c'est bcp mieux _____