Tout savoir sur le prix du gaz

11 millions de foyers utilisent le gaz en France pour se chauffer ou simplement pour l’eau chaude ou les plaques de cuisson. Pour réaliser des économies, il est important de mieux comprendre comment est fixé le prix du gaz, quelles sont les différentes offres disponibles sur le marché ainsi que les astuces pour choisir l’offre de gaz la plus avantageuse dans chaque situation.

Besoin d’aide pour votre contrat de gaz ? papernest vous accompagne au 

Quelle est la composition du prix du gaz en France ?

Pour mieux comprendre sa facture mensuelle de gaz naturel, commençons par décomposer le prix du gaz.

Le prix du gaz comprend toujours le prix de l’abonnement annuel, qui est similaire d’un fournisseur à l’autre, et le prix du kWh de gaz qui est plus variable et dépend de multiples critères.

Dans le prix du kWh de gaz, il existe une part fixe égale pour tous les fournisseurs et une part variable que les fournisseurs peuvent tenter d’optimiser afin d’être plus compétitif.

Tous les fournisseurs doivent couvrir les coûts d’accès aux réseaux de transport et de distribution du gaz facturés par le gestionnaire de distribution GRDF (responsable des compteurs de gaz) et le responsable du transport RTGaz. Les tarifs d’accès aux réseaux sont fixés par la Commission de Régulation de l’Energie de façon égale pour tous les fournisseurs mais diffèrent selon la catégorie à laquelle appartiennent les consommateurs. Ils représentent environ 30% du prix du gaz.

Le prix du kWh de gaz doit aussi tenir compte du coût d’utilisation des stockages qui sont déterminés par les opérateurs de stockage GDF Suez et TIGF, une filiale de Total. Ces coûts de stockage représentent environ 5% du prix du gaz.

Le part restante du prix du gaz est variable d’un fournisseur à un autre et doit permettre de couvrir les coûts d’approvisionnement et de commercialisation.

En France, les tarifs réglementés du gaz fixés par les pouvoirs publics et commercialisés par Engie coexistent avec des tarifs de marché fixés librement par tous les fournisseurs. Leur fonctionnement, leur composition et leur évolution sont très différents.

Les tarifs réglementés du gaz

C’est le prix du gaz historique que seuls Engie (ex-GDF Suez) et 22 petits fournisseurs locaux peuvent proposer en France. Avant l’ouverture du marché en 2007, c’était le seul tarif en vigueur. Aujourd’hui, il doit affronter la concurrence de nombreux fournisseurs alternatifs.

Les tarifs réglementés, qu’est-ce que c’est ?

Les tarifs réglementés de vente de gaz sont ouverts à tous les clients, particuliers et professionnels consommant moins de 30 MWh de gaz par an. Depuis décembre 2009, les tarifs réglementés sont fixés par avis contraignant de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) et peuvent évoluer tous les mois. Auparavant, l’avis de la CRE était simplement consultatif et les ministres de l’Economie et de l’Energie avaient le dernier mot.

Comment les tarifs réglementés sont-ils fixés ?

En plus des coûts fixes d’accès aux réseaux de distribution et de transport fixés par la CRE et du prix d’utilisation des stockages, près de la moitié du prix réglementé du gaz sert à couvrir les coûts d’approvisionnement d’Engie.

Engie est lié à ses fournisseurs de gaz norvégiens, russes et algériens par des contrats de vingt ans environ afin de sécuriser son approvisionnement à long terme. En contrepartie et depuis les années 1960, le prix du gaz est indexé sur celui du pétrole. Ainsi, quand le prix du pétrole monte, celui du gaz augmente aussi dans les mois qui suivent.

Enfin, les tarifs réglementés du gaz prennent en compte les coûts de commercialisation d’Engie.

L’évolution des prix du gaz réglementés

Depuis le début de l’année 2015, les tarifs réglementés du gaz sont à la baisse. Le prix du kWh de gaz de juillet 2014 était bien supérieur à celui de juillet 2016 par exemple. Si l’on prend un foyer parisien qui utilise le gaz pour se chauffer, sa facture annuelle a baissé de 11, 9% c’est à dire 138 € TTC entre le 1er juillet 2014 et le 1er juillet 2016 alors que l’inflation sur cette période était de 0, 4%.

Le prix du gaz en 2016 a évolué quasiment tous les mois. Il a plutôt baissé sur la partie de l’année avant que le prix du gaz ne reparte à la hausse au mois d’août. Après plusieurs hausses consécutives en août, septembre et novembre, la CRE a annoncé une nouvelle hausse de 2, 6 % HT au 1er décembre. Toutefois, si l’on assemble toutes ces évolutions, les tarifs du gaz ont tout de même baissé en moyenne depuis le 1er janvier 2016. La facture annuelle du foyer parisien qui se chauffe au gaz a baissé de 4, 8% (53 €) depuis le 31 décembre 2015.

Tous ces pourcentages d’évolution sont des moyennes et peuvent avoir un impact différent sur votre facture en fonction de votre zone tarifaire et de votre consommation. Pour calculer l’évolution de votre facture de gaz depuis 2008, le Médiateur national de l’Energie met à votre disposition une calculette spécifique.

Vous déménagez dans un nouveau logement ou souhaitez faire des économies sur vos factures de gaz ? Les conseillers Fournisseur-Energie.com vous accompagnent et vous aident à trouver LE contrat adapté à vos besoins (Appel non surtaxé – Lundi au Samedi de 8h à 21h).

Les offres de marché pour le gaz

Depuis l’ouverture du marché du gaz à la concurrence, tous les fournisseurs peuvent proposer des offres de gaz à prix de marché qu’ils déterminent librement et les fournisseurs historiques eux-mêmes ont développé de telles offres pour faire face à la concurrence soudaine. Engie, EDF mais aussi l’italien eni, le 3ème fournisseur français Direct Energie, le belge Lampiris et beaucoup d’autres petits fournisseurs proposent des contrats de gaz à destination des particuliers et des clients professionnels.

Les prix de marché doivent couvrir les coûts d’utilisation des réseaux fixés par la CRE et les coûts de stockage qui sont les mêmes pour tous les fournisseurs. La compétitivité et l’attractivité des fournisseurs alternatifs repose sur leur capacité à maîtriser leurs coûts d’approvisionnement et de commercialisation afin de proposer des tarifs plus  bas que les tarifs réglementés.

Il existe deux grandes catégories d’offres de marché : les prix fixes pendant une période donnée qui sécurisent les consommateurs et les prix indexés sur l’évolution des tarifs réglementés.

Les prix de gaz fixes

Les offres qui garantissent la stabilité du prix du gaz de ville pendant une certaine période, généralement de 1 à 4 ans, permettent aux consommateurs de ne pas subir les hausses du tarif réglementé et ainsi de mieux prévoir leur budget énergie annuel et de ne pas avoir de mauvaises surprises sur leur facture à la fin du mois. C’est par exemple l’offre Gaz Fixe d’Engie.

Certaines offres à prix fixes vont plus loin en garantissant non seulement la stabilité des prix mais en offrant aussi une réduction sur le prix du kWh HT de gaz d’Engie (ex-GDF) : 5% avec l’offre Horizon de Direct Energie, 11% avec l’offre Gaz fixe de Lampiris et 15% avec l’offre entièrement en ligne Webeo d’eni.

Le gaz fixe ajustable à la baisse

C’est le même principe que les tarifs fixes mais avec cette option, non seulement le prix du kWh de gaz n’augmente pas si le tarif réglementé augmente mais il diminue si celui-ci diminue. Engie propose cette option avantageuse avec son contrat Gaz Ajust ainsi qu’EDF avec Avantage Gaz et eni avec Astucio Eco qui se différencie avec des tarifs un peu plus bas.

Les prix de gaz indexés sur les tarifs réglementés

Si vous choisissez une offre de gaz indexée sur les tarifs réglementés, cela signifie que les prix suivent l’évolution des tarifs réglementés. Comme ceux-ci augmentent de 2, 6% au 1er décembre 2016, les prix indexés augmentent aussi de 2, 6%. Généralement, les tarifs indexés se démarquent des tarifs réglementés en garantissant un pourcentage de réduction sur le prix du kWh ou le prix du MWh. Le prix du gaz de Lampiris est le plus intéressant puisqu’il est indexé avec une réduction de 15% alors que l’offre Directe Gaz de Direct Energie ne garantit que 5% de réduction et l’offre Evolucio d’eni, 4%.

Du gaz vert, c’est possible ?

Par définition, le gaz est une énergie fossile au même titre que le pétrole ou le charbon. Cela signifie qu’ils ont mis des centaines de millions d’années à se former dans les sous-sols de la Terre et que leur quantité est aujourd’hui limitée. Contrairement aux énergies renouvelables, leur stock ne peut pas être renouvelé assez vite par la Terre. Elles brûlent très bien et sont d’excellents carburants mais dégagent de fortes doses de polluants atmosphériques nocifs pour la santé et l’environnement et de dioxyde de carbone pendant leur combustion.

Dans ces conditions, difficile d’imaginer une offre de gaz vert. C’est pourtant ce que propose eni avec son offre Astucio Planète. C’est le même gaz polluant qui arrive chez vous mais eni s’engage à compenser 100% des émissions de carbone liées à votre consommation de gaz en investissant dans des projets d’amélioration de l’efficacité énergétique. Avec cette offre verte, le prix du gaz d’eni est un peu plus cher que les tarifs réglementés mais il est fixe et ajustable à la baisse pendant 4 ans.

Comparer les prix du gaz selon les fournisseurs

Avant de vous lancer dans un comparatif des prix du gaz, réfléchissez d’abord à vos besoins et à votre budget. Votre facture de gaz dépend de l’usage que vous en avez : vous ne consommerez pas autant pour de simples plaques de cuisson que pour l’eau chaude et le prix du gaz de chauffage sera forcément plus élevé. Le prix du gaz dépend aussi de la surface, de la situation et de l’isolation du logement. Le prix du gaz annuel pour un appartement dans un étage intermédiaire ne sera pas le même que le prix du gaz pour une maison individuelle.

Pour bien comparer les offres de gaz il est important de regarder le prix du gaz au m3 ou au kWh. Le prix de l’abonnement mensuel du gaz varie peu d’un fournisseur à un autre. Ensuite, à vous d’estimer votre consommation afin de calculer l’impact du prix du gaz de ville d’Engie, du prix du gaz de Direct Energie ou du prix du gaz d’EDF sur votre facture annuelle.

Pour trouver le prix du gaz le moins cher, le Médiateur national de l’énergie vous aide à établir un comparatif des tarifs de gaz.

FAQ

De combien est le prix du gaz en bouteille ?

Les prix du gaz en bouteille varient d’une marque à une autre. Pour une bouteille de butane de 13 kg, il faut compter environ 30€ ainsi qu’une consignation de 9€.

Quel est le prix du gaz de GRDF ?

GRDF ne vend pas de gaz. C’est le gestionnaire du réseau de distribution du gaz français. Il est chargé de gérer et entretenir le réseau de gaz. Les techniciens GRDF raccordent les nouveaux logements au gaz naturel, relèvent les compteurs, posent les nouveaux compteurs communicants Gazpar et interviennent en cas de fuite de gaz ou de coupure. GRDF est une filiale de GDF qui a été créée suite à la libéralisation du marché qui a obligé GDF à séparer ses activités de distribution et de commercialisation.

Quel est le prix d’installation du gaz de ville dans une maison ?

Pour raccorder une maison neuve, il faut d’abord demander à un plombier certifié d’installer la chaudière et de délivrer un certificat de conformité Qualigaz. Il faut ensuite déposer une demande de raccordement auprès de GRDF. Le prix des travaux de raccordement varie de 350€ à 850 € hors taxes selon l’usage que vous souhaitez faire du gaz naturel et la distance de votre logement au réseau. Une fois les travaux effectués, vous pouvez souscrire un contrat auprès du fournisseur de votre choix. Un technicien GRDF viendra mettre vos installations en service à condition que vous lui présentiez le certificat de conformité. Les frais de mise en service sont de 18, 06 €.

Quels sont les tarifs d’électricité ?

Comme les tarifs de gaz, les tarifs d’électricité sont divisés entre les tarifs réglementés d’EDF et les offres de marché. Le prix comprend le tarif de l’abonnement annuel et le prix du kWh d’électricité qui varie en fonction de la puissance du compteur électrique.

Pour en savoir plus sur le prix du gaz pour les particuliers, les travaux d’isolation, les moyens de paiement et le prix du gaz au m3.

Pour aller plus loin :

article

Article écrit par:

calendar

( update 23 novembre, 2017 )

Commentaires

6 Avis

  4.7/5

  5/5

c'est pas si mal ce que propose eni, ç'a au moins l'avantage de compenser. Mais c'est pas idéal pour autant

  4/5

eric on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a

  5/5

Merci pour ces infos !

  5/5

je pense que ça devrait etre obligatoire la compensation

  4/5

comment se rémunere GRDF alors?

  5/5

il y a une part de notre facture qui est versée à GRDF je crois

Laisser un commentaire