electrician with electric test screwdriver checking voltage of switching electric actuator equipment in fuse box

Les schémas électriques de la maison

C’est décidé, vous déménagez ou vous vous installez dans un logement neuf, tout juste construit. Mettant vos compétences d’électricité à contribution, vous avez décidé d’établir vous-mêmes les schémas électriques de votre installation ? C’est l’une des priorités de tout particulier autodidacte qui emménage. Mais on ne monte pas une installation électrique comme on assemble une étagère IKEA. Pour que tout se passe pour le mieux, votre installation électrique doit suivre un schéma précis et respecter un certain nombre de normes de sécurité. Voici comment procéder pour mettre en place un câblage sûr et performant chez vous.

Comment organiser les schémas électriques de la maison ?

Vous aurez besoin avant tout du plan d’architecte de votre nouveau logement pour un exercice de repérage : répertorier tous les éléments nécessitant une connexion électrique dans chaque pièce. À savoir :

  • le nombre de points lumineux
  • le nombre de prises de courant 16A (prise de confort classique)
  • le nombre de prises spécialisées (prise murale téléphonique ou fibre optique)
  • les chauffages électriques (s’il y en a)
  • les volets roulants (s’il y en a)
  • les circuits spéciaux: VMC, ballon d’eau chaude, plancher chauffant, chaudière….

L’installation du circuit électrique est une opération délicate qui requiert non seulement des connaissance poussées en électricité, mais également un contrat d’assurance adéquat. En cas d’accident sur le circuit, si l’installation n’a pas été réalisée par un professionnel, vous risquez d’avoir du mal à obtenir une indemnisation.

Quel montage pour que câblage ?

Votre câblage électrique maison va dépendre du montage nécessaire à l’alimentation de vos différents équipements électriques :

  • pour prise de courant : le câblage de vos prises électriques doit être fait par montage en parallèle ;
  • simple-allumage : ce montage est le plus répandu. Il consiste en un point d’allumage et d’extinction depuis un seul endroit par un interrupteur ;
  • double-allumage : basé sur le même principe que le montage en simple-allumage, il permet d’allumer et d’éteindre deux appareils à partir d’un même endroit ;
  • pour sonnette : la sonnette de votre maison nécessite que des fils soient encastrés dans le mur de la porte pour alimenter en très basse tension votre sonnerie.

Câblage électrique maison et sécurité

N’est pas électricien qui veut ! Le site de Zonetronik peut vous aider sur ce point : vous y trouverez un maximum d’informations très détaillés en ce qui concerne les différentes installations électriques, les méthodes utilisées, les législations en vigueur concernant l’électricité ainsi que les différents éléments qui composent une installation électrique.

Pour votre logement, votre câblage électrique maison doit répondre à diverses exigences de sécurité, exigées par la norme NF C 15-100 :

  • un schéma électrique : pour repérer d’éventuelles failles ou mieux élaborer votre câblage électrique maison, vous devez renseigner un schéma électrique détaillé de votre installation et des câbles qui traversent votre maison ;
  • les dispositifs différentiels : tout ce qui constitue un panneau électrique (disjoncteurs, interrupteur différentiel, fusibles) est obligatoire pour préserver votre câblage électrique maison de fuites de courant et autres court-circuits ;
  • les dispositifs de surintensité : un paratonnerre doit être installé pour protéger votre installation des orages et intempéries pouvant conduire à des court-circuits.