La pandémie de COVID-19 menace les objectifs écologiques de l’Union Européenne !

Résumé : La crise sanitaire due à la pandémie de COVID-19 a eu un impact positif sur le secteur énergétique puisque les émissions de gaz polluants ont diminué, notamment pendant les périodes de confinement des nombreux états européens. Néanmoins, cette crise va également freiner les investissements dans les projets verts de l’Union Européenne et malmener la transition écologique.

Quels ont été les effets positifs environnementaux de la crise sanitaire ?

Un rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) publié jeudi 25 juin indique que la baisse de production et de consommation de l’énergie causée par la pandémie de COVID-19 va rendre les objectifs de diminution des émissions polluantes de l’Europe plus faciles à atteindre.

Les objectifs européens pour augmenter la production d’énergie verte seraient également plus faciles à atteindre.

Baisse investissement écologique crise Covid-19 émissions polluantesEn effet, les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le cadre du confinement lié à la crise sanitaire ont diminué de 17 % à l’échelle mondiale. La majorité des émissions polluantes proviennent des transports terrestres, énormément ralenti pendant le confinement.

  • Transports terrestres :43 %
  • Industrie : 25 %
  • Production d’électricité : 19 %
  • Aviation : 10 %

Par exemple, en France, la baisse des émissions de CO2 a atteint jusqu’à 34 % selon l’article du Parisien. Néanmoins, cette satisfaction pourrait entraîner des conséquences qui empêcheraient l’Union Européenne de mener ses objectifs à terme.

Pourquoi les investissements européens baissent-ils ?

Le rapport de l’Agence internationale de l’énergie que les investissements dans l’énergie renouvelable ont diminué d’un tiers par rapport à l’année précédente, malmenant les objectifs de l’Union Européenne pour augmenter leur production d’énergie propre.

Quels sont les objectifs de l’Union Européenne ?

L’Union Européenne s’est engagée, d’ici 2030, à utiliser un tiers d’énergies renouvelables et améliorer son efficacité énergétique de 32,5 %.

Baisse investissement écologique crise Covid-19 production énergieDe plus, l’Agence internationale de l’énergie a prédit une relance après la crise sanitaire qui va se traduire par une hausse des émissions de CO2, accélérée par la baisse des prix des matières premières et la reprise de l’activité des industries.

La production d’énergie de l’Union Européenne génère 75 % des émissions de gaz à effet de serre et les états membres doivent absolument freiner cette hausse : consommation énergétique de l’industrie ou du transport.

Néanmoins, ces derniers mois, la crise sanitaire et le confinement qui en a découlé a permis une diminution de 20 % de la demande en charbon au premier trimestre 2020. Par conséquent, les émissions de carbone ont chuté et la production d’énergie renouvelable a légèrement augmenté, des données tout de même encourageantes pour la transition énergétique de l’Union Européenne.

Redactor

Written by Alicia

Mis à jour le 26 Juin, 2020