Qualité d’un logement : comment la connaitre ?

Lors du choix d’une habitation, pour une construction voire une rénovation, il est important de prendre en compte la qualité écologique. Afin de s’assurer de la qualité des travaux entrepris, il faut savoir reconnaître le savoir-faire des professionnels ainsi que la qualité des matériaux utilisés.

Ce qui se cache derrière  » les signes de qualité  » ?

Les signes de qualité ont été créés afin de s’assurer de la qualité du travail réalisé par les professionnels mais aussi du choix des matériaux utilisés. Il existe différentes sections dont le niveau d’exigences dépend de la structure qui a mis en place le « signe de qualité ». On y retrouve des appellations, des labels, des marques, des qualifications ou des certifications.

Les signes de qualité permettent d’attester de plusieurs critères :

  • les compétences d’une entreprise ou d’un artisan montrées par la formation et par l’expérience accumulées ;
  • la qualité et les performances au niveau de l’énergie, de l’environnement et de la réalisation du chantier ;
  • les exigences que le produit doit respecter selon un référentiel.

Chaque signe peut être obtenu après avoir répondu de manière positive à des obligations plus ou moins strictes selon le référentiel choisi pour le label.
Il existe deux catégories de signes de qualité. Ceux qui vont montrer une réussite au niveau des moyens utilisés et ceux autour des résultats apportés.
Ces signes de qualité peuvent permettre en plus de l’attestation d’un travail reconnu de bénéficier d’aides proposés par l’Etat.

Quelques exemples

Il existe plusieurs qualifications dont « Qualit’ENR », »QUALIBAT » ou « QUALIFEC ». Ces labels entrent dans le signe de qualité qui permet à un artisan d’être reconnu comme garant de l’environnement. C’est la charte nommée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) qui a permis leurs créations.

Parmi ces labels, lequel choisir ?

Le  plus souvent, les signes possédant une garantie plus forte sont ceux qui sont inclus dans un référentiel, ceux alloués par une partie indépendante externe à la structure ou encore ceux dont la certification a été confirmée par le Comité français d’accréditation. Comme pour tout signe de qualité, il peut être attribué aux professionnels, bâtiments ou produits utilisés lors de la construction d’une habitation.

Les signes pour les professionnels

Comme indiqué précédemment, il existe un signe de qualité nommé « RGE ». Ce dernier a été créé pour encourager le respect de l’environnement à travers des critères objectifs et transparents tels que les compétences ou un audit des professionnels.
Ceci permet aux particuliers de reconnaitre plus facilement des professionnels qui sont dans une démarche d’économie d’énergie
Cette mention peut être utilisée pour des travaux mais aussi lors d’études.
Afin de l’obtenir pour des travaux, il est nécessaire d’être dans une démarche ou d’accomplir des travaux d’amélioration énergétique ou d’installation d’énergies renouvelables. Direct Energie est un fournisseur pionné en la matière avec son parc de production d’énergie 100% renouvelable et son adhésion au pacte mondiale des Nations Unies. A savoir que le fournisseur d’énergie proposent des contrats d’électricité avec des tarifs avantageux ne distribuant qu’une électricité provenant d’énergies renouvelables.
Pour les prestations d’études, le signe RGE pourra être donné à des cabinets d’études et économistes de la construction ayant des projets en relation avec :

  • une manière de produire, distribuer ou réguler grâce à des énergies renouvelables pour la consommation d’énergies tels que le chauffage, la climatisation ou l’éclairage ;
  • la conception bioclimatique c’est-à-dire ce qui touche à l’isolation ou à l’étanchéité.

 width=

En ce qui concerne les bâtiments

Les labels et autres certifications peuvent régir sur la qualité d’une construction, ou encore sur les performances énergétiques ou environnementales d’un bâtiment.

Une certification va s’appliquer aux bâtiments pour vérifier qu’il respecte bien les exigences données par le label lui-même ou une norme. Ce n’est qu’une structure indépendante qui peut reconnaître les caractéristiques dudit bâtiment dans un domaine spécifique ou de manière générale. ici, nous pouvons prendre l’exemple de la certification HQE qui permet de faire respecter des normes environnementales.
Un label permet de vérifier que le bâtiment respecte le label et ses demandes. L’exemple est le label BBC Effinergie pour les économies d’énergie.

 

Les labels pour les produits et matériaux

Même si le label porte sur les matériaux, c’est surtout le résultat, c’est-à-dire le logement qui va être durable d’un point de vue environnemental.

Tout d’abord, au regard des caractéristiques du produit, ce dernier doit être durable et performant dans les questions d’isolation ou d’économie d’énergie, par exemple.
Deuxièmement, le produit ou matériau doit respecter un ensemble de règles grâce à un engagement sérieux et vérifié par la structure mettant en place le label.

Ces différents “signes de qualité” permettent de sensibiliser tant les particuliers dans leurs choix mais aussi les professionnels dans la conception et la réalisation de logements de plus en plus écologiques.

Conseil de lecture :

La place de la domotique dans votre logement

Redactor

Ecrit par matthieu

Mis à jour le 26 Juin, 2020

Commentaires

star star star star star

Learn more about our process for controlling and publishing ratings